Militants politiques à vingt ans

Source : Le Républicain Lorrain

A l’approche d’une échéance électorale, les partis politiques mobilisent leurs jeunes militants. Ils ont à peine 20 ans et ont adhéré à une formation, à gauche, au centre ou à droite. Quels sont les ressorts de cette précocité militante qui concerne à peine 1 % de la jeunesse ? (...)

Thomas Scuderi, adjoint au maire de Metz, a attendu la trentaine pour prendre sa carte. «C’est pratique à 30 ans, quand tu commences à te sentir un peu vieux, tu adhères à un parti et tu redeviens un bébé, rapport à la moyenne d’âge des militants ». A défaut de former la jeunesse, la politique pourrait permettre de la conserver. C’est déjà cela.

Write a comment

  • Required fields are marked with *.

If you have trouble reading the code, click on the code itself to generate a new random code.